Méthode















Les déshydratants préservent la valeur de vos produits

Tout espace clos ou hermétique abrite un micro-climat peuplé de micro-organismes. Ceux-ci risquent de dégrader, voire même de détruire, l'espace même et les objets qu'il contient. Même le verre est concerné par cette menace : des champignons peuvent en soustraire des éléments minéraux et lui donner un aspect trouble. Cela peut par exemple attaquer des verres optiques de haute qualité.

Les déshydratants hautement actifs de TROPACK … des atouts majeurs en termes de coûts

  • Elimination des avaries de transport et de stockage dues à l’humidité
  • Minimisation des réclamations
  • Baisse des primes d’assurance / pas d’exclusion de couverture
  • Simplification des conditionnements
  • Optimisation des temps de transport
  • Régénération et élimination écologique du produit déshydratant

Les déshydratants capturent l’humidité nocive

Les métabolismes des micro-organismes ont toutefois besoin d’humidité C’est là qu’intervient un agent déshydratant : Lorsqu’une quantité suffisante d’humidité est extraite de l’espace ou du conteneur, ces micro-organismes (champignons par exemple) meurent. Mais un niveau de déshydratation trop élevé, résultant du recours à un déshydratant inadapté peut également être source de dégât.

Le succès réside dans le choix du déshydratant

Si trop d’humidité est retirée à l’espace ou au conteneur, et par conséquent aux produits qui y sont enfermés, il y a également un risque de dégradation par excès de déshydratation. D’où l’importance de conseils avisés, prodigués par des spécialistes de la déshydratation.